Et si on testait un savon Maud Siegel

En ce moment, j’ai une obsession : trouver un savon qui fasse aussi shampoing, avec idéalement une composition simple, qualitative et sans huile de palme (même issue du développement durable).

Pourquoi cette obsession ? Parce que je me dis qu’avoir un seul produit pour tout le corps serait plus pratique au quotidien et en déplacement, cela permettrait de ne payer que de la matière active au lieu de payer une grande partie d’eau (et au passage d’économiser l’eau de la planète) et puis surtout cela générerait beaucoup moins de déchets et donc en amont de production d’emballages en plastique. C’est ce que fait Béa Johnson dont je vous ai parlé ici.

Dans mes recherches, je suis tombée sur des shampoings solides comme la Fleur de shampoing de Douce Nature. Mais après une lecture attentive de la composition, je l’ai trouvée bien compliquée pour un shampoing solide (qui ne fait pas savon d’ailleurs) et surtout pleine de tensio-actifs moyennement irritants donc pas suffisamment satisfaisante à mon goût.

D’ailleurs, le site Consoglobe met bien en garde :

Précaution Le Sodium Lauryl Sulfate (présent dans toute la gamme) peut être potentiellement allergène et peut dessécher et irriter la peau. Les produits contiennent quelques huiles essentielles.

Bref, je suis retournée à mes recherches et j’ai trouvé plusieurs alternatives correspondantes à mon cahier des charges, dont un savon multi-usage Maud Siegel (4,60€ sur internet).
Admirez ce joli packaging 😉 J’adore ! Lire la suite

Et si on testait la poudre compacte NATorigin ?

Ma poudre compacte Nude de Dior terminée, il n’était pas question pour moi d’en racheter une. En effet, j’ai repéré dans la liste INCI, de nombreux ingrédients synthétiques. Et certains ont retenus mon attention car ils font débat auprès de la communauté scientifique : acrylates (agents gonflants), phénoxyéthanol (conservateur très allergisant) et du BHT (antioxydant de synthèse hautement allergène).

Je suis donc partie à la recherche d’une poudre compacte naturelle de qualité. Et j’ai profité d’un séjour à Toulouse pour faire mon shopping ! Direction la Parapharmacie Lafayette où un large choix s’offrait à moi. (Cette parapharmacie est immense et ressemble plus à un supermarché de produits vendus en pharmacie sans ordonnance).

J’ai opté pour la poudre compacte NATorigin couleur 5 BIO beige.  Pourquoi ?

1. Elle avait une gamme de couleur plutôt claire qui s’adaptait mieux à mon teint.
2. Elle était au rayon des produits naturels et bio et affiche une composition 100% naturelle
3. Le prix 14,90€

Lire la suite

Et si on testait du shampoing au lait d’ânesse ?

Il y a quelques mois, je suis partie à la recherche d’un savon doux. De fil en aiguille, je me suis retrouvée en caisse avec 2 savons et un shampoing bios au lait d’ânesse du Laboratoire Paysane.

Aujourd’hui, c’est du shampoing dont je voudrais vous parler.

Shampoing lait d'ânesse Laboratoire Paysane

Ce qui m’a tout de suite séduite, c’est la quantité limitée d’ingrédients (7) et, à priori, doux pour le cuir chevelu.

Mais le sont-ils vraiment ? Regardons de plus près… Lire la suite

Et si on testait Mon livre de Recettes pour bébé de Jenny Carenco ?

Je pense que beaucoup de mamans soucieuses de bien nourrir bébé, se sont posées beaucoup de questions au moment de la diversification alimentaire.

Moi, j’ai religieusement suivi le livre de recettes pour bébé de Jenny Carenco, aux éditions Marabout (15,90€). Nouvelle version du livre parue en 2014, par ici.

Pourquoi j’adore ce livre de recettes pour bébé ?

Tout simplement parce que lorsque mon bébé est né, j’habitais au Canada et là bas, le suivi avec le pédiatre est beaucoup moins fréquent qu’en France. Alors, lorsque j’ai commencé à m’interroger sur la diversification : Quand commencer ? Comment procéder ? Comment donner envie à bébé de manger ? Ai-je le droit de lui donner des aromates ou condiments ? Car il est très important pour moi d’éduquer mon fils aux bonnes choses et développer son palais.

Y-a-t-il une alternative au baby cook dont tout le monde me parle ?

J’avais l’impression que très souvent on se contente de mélanger quelques légumes avec l’incontournable patate. Pas très fun les repas de bébé ! Et surtout, le goût il est où ?

Je suis donc partie à la recherche de réponses et d’inspiration culinaires. Je suis tombée par hasard chez le libraire sur Mon livre de Recettes pour Bébé. Ce jour là, lorsque je l’ai feuilleté, j’ai su que j’avais trouvé ce que je cherchais. Car au delà d’un livre de recette classique on a tous les conseils d’un pédiatre spécialiste de la nutrition, le Docteur Jean LALAU KERALY.

Non seulement ce livre présente des recettes super goûteuses, adaptées aux besoins de bébé en fonction de son âge :

  • à partir de 4 mois comptes et premières purées,
  • à partir de 6 mois déjeuners et premières douceurs,
  • à partir de 9 mois les premiers dîners et à partir de 12 mois les déjeuners et dîners de grands !

Mais il donne également à chaque étape des conseils pour une diversification réussie.

Très pratique, un tableau récapitule les aliments auxquels bébé a droit en fonction de son âge. Tableau aliments bébé

Et en fin de livre, une FAQ très riche sur toutes les questions que l’on peut se poser sur l’alimentation des bébés.

Lire la suite

Et si on testait la cueillette ?

L’année dernière, nous avons découvert avec mon mari un concept super chouette pour consommer autrement : la cueillette.

C’est lors d’une recherche de producteurs locaux dans le Val d’Oise que je suis tombée sur la Cueillette de la Croix Verte d’Attainville, à 15 min de chez nous.

Le concept : 2 immenses terrains dédiés à l’agriculture raisonnée où vous venez cueillir vous-mêmes fruits, légumes, aromates et fleurs.

Mais au fait, c’est quoi l’agriculture raisonnée ?

Explication sur le site.

Nous pratiquons depuis une vingtaine d’années une agriculture raisonnée. Cette méthode laisse à la nature la possibilité de se réguler d’elle même, nous n’intervenons que si c’est absolument nécessaire. Nous avons réintroduit des insectes prédateurs (thyphlodromes) pour lutter contre les insectes nuisibles et nous utilisons la confusion sexuelle pour pertuber la reproduction des carpocapses qui est un papillon dévastateur pour les pommiers. Pour se faire nous  posons des petites bandelettes imprégnées de phéromone sexuelle, le papillon mâle n’arrive plus à savoir si les stimilis olfactifs qu’il reçoit viennent d’une bandelette ou d’une femelle, il ne trouvera pas cette dernière, elle ne sera pas fécondée et ne pondra pas d’œuf, les pommes seront ainsi protégées.

En gros, ce n’est pas du bio mais les produits chimiques ne sont utilisés qu’en cas de nécessité pour sauver une récolte. On est donc sur des produits de bonne qualité, non traités, cueillis au dernier moment, moins chers que le bio et en prime locaux. What else ? Lire la suite

Et si on testait le mascara volume UNE ?

Toujours dans ma recherche de soins plus naturels avec moins de résidus pétrochimiques, j’ai décidé de changer de mascara.

Depuis plus de 6 ans, j’utilisais toujours le même mascara Hypnose de Lancôme, que je trouvais juste génial !

J’avais donc beaucoup d’appréhension à changer de mascara. J’ai été surprise du choix qui nous est offert dans une gamme de produits de maquillage plus naturels.

Devant tant de choix, lequel choisir ?

Je me suis donc rendue dans une boutique de maquillage bio / naturel, histoire de me faire conseiller sur ce gros changement 🙂

Pour le coup je me suis complètement laissée guider par la vendeuse, j’ai acheté un peu plus que du mascara mais ça fera l’objet d’un autre billet 😉

Bref pour en revenir au ricil, la conseillère beauté du magasin m’a recommandé de choisir le mascara UNE pour une transition réussie. La texture étant la plus proche de celle auxquelles nous sommes habituées dans les mascaras « conventionnels ».

Le lendemain, j’applique donc pour la 1ère fois mon nouveau mascara, et après un mois d’utilisation voici mon avis :

Lire la suite

Et si on testait le défi « 40 pièces pour s’habiller pendant 3 mois » ?

La semaine dernière, j’ai passé plus de 2 heures au téléphone avec une  amie. 2 heures, c’est une moyenne pour nous. A chaque fois, on prend plaisir à échanger sur nos vies, refaire le monde, s’émerveiller des progrès de nos bambins, s’apporter des astuces et conseils en tout genre. Bref, les sujets de discussion sont inépuisables et le temps file à une vitesse…

Ce jour-là, un sujet qui revient régulièrement dans les discussions que j’ai avec mes amies est de nouveau abordé : le désencombrement de nos vies. Et notamment, le désencombrement de nos armoires ! Vaste sujet.

Constat personnel :

Depuis des années, j’ai accumulé une quantité impressionnante de vêtements/chaussures/sacs/accessoires. C’est simple, tous ceux qui me connaissent savent que les vêtements et moi, c’est une longue histoire d’amour (je vous rappelle que je suis aussi conseillère en image !). Fût une époque où j’avais une cinquantaine de paires de chaussures. Oui, oui, plus de 50 paires de chaussures. Ça fait peur non ? Et le pire c’est que je porte souvent les mêmes choses !

Garde robe

Non, ne pars pas gentil lecteur. Promis, ça va bien se passer 😉 Lire la suite

Et si on testait les déodorants ?

La canicule de ces derniers jours m’a incitée à bousculer mon planning de billets et vous parler déodorants.

A la recherche du déo parfait, je me suis renseignée sur le sujet et ai vite compris qu’il fallait éviter les sels d’aluminium car ils sont cancérigènes et surtout qu’il ne fallait pas les utiliser sur une peau irritée. Grosso modo à ne surtout pas utiliser après le rasage. C’est même carrément écrit texto en tout petit sur certaines étiquettes !

Je me suis promenée dans les rayons du supermarché histoire de voir les déodorants qu’ils proposent et j’ai commencé à lire les étiquettes. Pas de grosse surprise, la plupart des déodorants contiennent des sels d’aluminium.

Mais alors quels sont les bons déodorants ?

Déjà il faut distinguer deux types de déodorants, les anti-transpirant et les déodorants.

La différence est assez simple.

Le premier  stoppe la transpiration mais du coup il contient à coups sur des sels d’aluminium et il bloque les pores de la peau (il agit comme un bouchon ce qui n’est pas bon pour la peau non plus). Donc à éviter !

Le second du coup laisse respirer la peau (et donc transpirer) mais peu contenir de l’alcool qui est irritant 🙁 Lire la suite

Et si on testait une recette naturelle contre les pucerons ?

Pas d’article sur les gels douche aujourd’hui ! 😉

Mais un article sur une méthode que j’ai expérimenté il y a quelques jours pour lutter contre une invasion de pucerons sur une de mes plantes de balcon.

Voilà à quoi cela ressemblait :

Pucerons

Toutes les taches blanches sont des pucerons. Pouaaahh !
La Natalia d’avant 2013 serait probablement allée directement en magasin pour acheter un produit chimique. Mais maintenant,  ma première  réaction a été de chercher sur internet des remèdes naturels. Parmi tous les remèdes trouvés, j’ai opté pour un macérat d’ail.

Alors voilà comment j’ai fait : Lire la suite