Et si on testait les gels douche bébé ?

Cette semaine je m’attaque aux gels douche pour bébé.

J’ai choisi de passer au décrypteur d’étiquettes 3 produits bébé qu’on trouve en pharmacie : Klorane, Bioderma et Mustela.

Honnêtement, je trouve que la liste des ingrédients est assez longue pour chacun des produits, et c’est un peu ennuyeux à lire.

Alors j’ai choisi de vous donner la liste INCI et de parler des ingrédients qui composent ces gels douche pour bébé et qui font débat auprès de la communauté scientifique.

Pour commencer, on relève pour les 3 gels douches, que l’ingrédient principal est de l’eau. Malheureusement, comme dans la majorité des cosmétiques conventionnels !

Et dans 2 d’entre eux, on retrouve aussi du Sodium Laureth Sulfate ou dérivé. C’est un tensio actif synthétique avec des effets irritants et desséchants (ingrédient utilisé couramment dans les gels douches puisqu’on aime que ça mousse !)

Gel douceur corps et cheveux de la gamme Bébé Klorane au Calendula protecteur :

Gel Klorane calendula protecteur bébé

Aqua, Sodium Laureth Sulfate, Ceteareth-60, Myristyl Glycol, Zinc Coceth Sulfate, Coco-Glucoside, Polysorbate 20, Methyl Gluceth-20, Calendula Officinalis Flower Extract, Coceth 3, Disodium EDTA, Parfum (Fragrance), Polysorbate 80, Propylene Glycol, Sodium Hydroxide.

La première chose qui m’a frappé à la lecture de cette liste, c’est que le Calendula n’arrive qu‘en 8ème position, or on sait que les 4 – 5 premiers ingrédients constituent la majorité du produit !

Lire la suite

Et si on testait les paniers bios ?

Après avoir essayé et validé la cueillette de fruits et légumes, j’ai voulu tester la commande de paniers bios d’un producteur local. Hé oui, on n’a pas toujours le temps d’aller cueillir. Là, en quelques clics, j’ai pu passer mes commandes directement auprès du maraîcher choisi. En l’occurrence Les Plaisirs du Jardin (http://www.panierbiocergy.com) situé à Cergy (95). Aucun intermédiaire donc 🙂

Présentation

Sur le site, une page est consacrée à la présentation de l’exploitation. Hyper complète, allant jusqu’à détailler combien de personnes y travaillent et de quelle manière tout est récolté, j’ai tout de suite été séduite.

Extraits :

Quand vous nous achetez un panier, vous faîtes plus qu’acheter des légumes bio, de saison et locaux. Vous contribuez également à la pérennité d’une ferme biologique, à dimension humaine, soucieuse de respecter un environnement préservé à 28 km de Paris.

Nous laissons naturellement certains insectes et gastéropodes (limaces, escargots (qui mangent les œufs des limaces)) « gambader » dans nos légumes. Leur population est nettement limitée par la présence de nos amis insectes auxiliaires (coccinelles, carabes,…), oiseaux et petits mammifères, en nombre suffisant pour bien s’alimenter. Des équilibres écologiques se créent et évitent ainsi l’arrivée de prédateurs bien plus dangereux : le terrain étant déjà occupé !

Nous n’accordons aucune importance aux calibres (dans une population, il existe naturellement des minces, des gros, des petits et des grands… et alors ? c’est cela aussi, la diversité).

Nous sommes de vrais petits producteurs. Nous n’épuisons pas les sols, nous ne mettons pas de produits chimiques, nous n’utilisons pas de serres chauffées, … nous ne fournissons pas “toujours plus”,… nous vous donnons ce que la nature peut fournir.

Pour lire le reste de la description, je vous invite à aller sur leur page.

Vous comprenez maintenant pourquoi je n’ai pas hésité !

La commande

Lire la suite

Et si on testait une recette de déodorant maison ?

Me voici de retour sur le sujet du déodorant, en effet après avoir testé quelques produits je n’étais toujours pas satisfaite.

Deodorant CoslysJ’ai donc poursuivi ma recherche en essayant le déodorant rechargeable COSLYS fraîcheur vitaminée. A l’intérieur du flacon 98,8% d’ingrédients naturels et 20% du total des ingrédients bio (*) :

Eau florale de reine des près*, poudre de riz, aloe vera*, argile blanche, parfum 100% d’origine naturelle, huiles essentielles d’orange et de citron*, actifs dermopurifiants.

Sauf que voilà efficacité 0 ! Pour faire simple, c’est comme si je ne mettais rien sous mes aisselles !

J’avais lu dans un magazine féminin qu’on pouvait utiliser du bicarbonate comme déodorant car il empêche les bactéries responsables des mauvaises odeurs, de se développer. Alors j’en appliquais en plus de mon déo COSLYS tous les matins. Plutôt efficace, mais ce n’était pas franchement pratique.

C’est alors que j’ai reçu un commentaire de Willeman sur mon article concernant les déo. Elle me donnait tout simplement la recette d’un déodorant maison qu’elle trouvait très efficace.
A mon tour j’ai téléchargé la recette. Ca avait l’air plutôt simple. Cette recette contient 5 ingrédients naturels et surtout ne contient pas de sel d’aluminium, ni d’alcool, ni d’autre substance pétrochimique ! Je fonce !

Les ingrédients pour un pot ou stick de 100 ml de déodorant :

Lire la suite

Et si on testait 5 petits gestes ? #1

Depuis quelques mois maintenant, j’essaie d’adapter ma consommation. Je cherche les petits gestes auxquels je ne pense pas spontanément à cause de mes habitudes.

Alors pourquoi en changer ? Principalement pour créer moins de déchets mais également moins de production inutile en amont source d’épuisement des ressources de notre planète et de pollution (sol, air, eau).

Ces nouveaux gestes, qui ont fait leur apparition dans ma vie et celle de ma petite famille, je les partage avec vous aujourd’hui.

1 – Les cotons :
Cotons

Finis ces petits consommables quotidiens pour me démaquiller ! Comme je vous l’expliquais ici, j’utilise des petits disques en tissus (coton ou microfibre, j’ai plusieurs sortes). Je réalise une économie et je ne consomme plus de de coton qui a nécessité un traitement chimique. Il parait qu’on peut aussi se démaquiller aux doigts mais je n’ai pas trouvé le bon soin pour cela car mes yeux n’ont pas aimé.

2- L’Eau:

eau

Jusqu’à peu, on ne buvait que de l’eau minérale ou filtrée dans notre carafe filtrante. Pour quel intérêt ? L’eau en bouteille a certes des minéraux mais je les retrouve dans mon alimentation. Quant à la carafe filtrante, après réflexion, je cherche encore son utilité. Pourquoi filtrer le calcaire source de calcium ? Maintenant, on met de l’eau du robinet dans une bouteille en verre. Et pour le goût de l’eau, je la mets au frigo et le tour est joué. J’aime même y ajouter quelques gouttes de citron.

3 – brumisateur d’eau :
spay

Quand il fait chaud, le réflexe est souvent de dégainer l’aérosol d’eau, notamment pour bébé. Après réflexion, une bouteille qui fait spray, réutilisable à l’infini, fait largement l’affaire. Certes , cela ne donne pas une petite brume mais le but est de rafraîchir non ?

4 – Pubs :

publicitésDepuis quelques mois, j’ai noté une recrudescence de publicités papier dans notre boite aux lettres. Jusqu’à peu, je faisais le tri, je regardais celles des enseignes chez qui je vais régulièrement mes courses, j’entourais les bonnes affaires et j’allais ensuite faire mes courses. Du coup, ça me prenait du temps, les prospectus traînaient dans notre salon des jours entiers et puis surtout, au final, cela gâchait beaucoup de papier.  Faisant régulièrement mes courses au drive (je vous en ai parlé ) et ne voulant plus perdre mon temps, j’ai décidé de mettre un autocollant « stop pub« . Simple et efficace. Et la cerise sur le gâteau c’est que je suis moins tentée par d’autres choses 🙂

5 – Sacs :

sacCombien, mais combien de fois je me suis retrouvée à la caisse sans sac car oublié dans le coffre de ma voiture ou chez moi ? A chaque fois, j’ai dû racheter un sac en caisse. Raaah c’est rageant. Maintenant, j’ai un sac en toile pliable dans mes 2-3 sacs à main du moment ! Je ne suis jamais prise au dépourvu.

Voilà pour ces 5 petits gestes tous simples. Le mois prochain, je partagerai d’autres gestes et encore et encore 🙂 J’espère en découvrir toujours plus pour améliorer mes habitudes de consommation et les transmettre à ma fille.

Et vous ? C’est quoi vos petits gestes ?

Natalia.

Et si on testait les petits pots Babybio ?

Cette semaine je suis de retour avec un test sur les aliments pour bébé et plus particulièrement les petits pots Babybio.

Ces petits pots sont assez faciles à se procurer, on les trouve dans les supermarchés, les magasins bio et sur des sites marchands. Trouvez le plus proche de chez vous en cliquant ici.

Babybio BoudoirsJ’ai commencé à tester leurs boudoirs quand mon bébé avait 8 mois.

A l’époque, je les avais choisis parce que la liste des ingrédients m’a paru plus saine par rapport aux autres boudoirs pour bébé disponibles en rayon.

En effet, l’ingrédient principal contrairement aux autres marques n’était pas le sucre mais la farine. Et au lieu d’utiliser du sucre blanc, leur recette utilise du sucre de canne (qui contrairement au sucre blanc, conserve toutes ses qualités nutritionnelles: riche en vitamine B et en minéraux). Et pour ne rien gâcher, ils sont parfumés à l’huile essentielle d’orange douce, c’est juste très bon. Autant dire que qualitativement Maman est contente et gustativement bébé aussi. Mon fils les adore !

Forte de cette première bonne impression, j’ai aussi testé les petits pots Babybio version plat pour le midi, fruits pour le goûter et purée de légumes pour le dîner.

J’ai bien aimé leur façon de mettre en avant les producteurs de légumes, fruits et viande. On peut ainsi proposer à bébé des produits régionaux français par exemple : canard fermier du Poitou, panais du Val de Loire, pomme d’aquitaine, etc. Petit bémol, certains ingrédients sont importés. Mais on peut souligner la transparence de Babybio qui annonce dans sa liste d’ingrédients l’origine de chaque produit.

On retrouve toujours des ingrédients naturels issus de l’agriculture biologique, sans sucre ajouté, sans lait, sans épaississant, sans sel ajouté. Si on prend l’exemple du petit pot « Pomme d’Aquitaine Myrtille », les ingrédients sont 100% fruits issus de l’agriculture biologique et avec le détail 80% pomme / 20% myrtille.

CE que nous en avons pensé de babybio avec bébé :

Lire la suite

Et si on testait le stick à lèvres karité & cire d’abeille Laino ?

Lundi soir, alors que je regardais l’amour est dans le pré (j’avoue ^^), j’ai attrapé le baume à lèvres que j’avais retrouvé 2 jours plus tôt et, machinalement, je me suis mise à en lire la composition.

OMG.

Mais qu’est-ce que c’est que cette chose ?

Je referme, je regarde le stick et j’essaie de me remémorer quand et dans quelles circonstances je l’ai acheté .

C’était, il me semble, au début de l’hiver dans une pharmacie parisienne. Il me revient que je faisais la queue aux caisses et que mon œil s’est arrêté sur le présentoir des baumes à lèvres. Après un examen des packagings d’environ  48 secondes et demi, je me décide pour ce stick Laino présentant fièrement les mentions « Le soin naturel », « Pro intense », « karité & cire d’abeille » et « 0% Paraben – 0% Phenoxyethanol ». Un bon programme. A l’époque, je ne décryptais pas encore les étiquettes comme je le fais maintenant. Je n’ai donc jugé le produit que sur son emballage.

Laino

Lundi, j’ouvre le stick et je découvre avec effroi cette liste INCI : Lire la suite

Et si on testait la crème solaire Bioregena ?

Comme beaucoup d’entre vous, je prépare mes vacances en famille. Fin août direction la plage !
Je me suis intéressée à un indispensable dans ma valise : la crème solaire.

Si vous nous suivez depuis quelques temps vous l’aurez compris il n’est plus question pour moi de me rendre à la pharmacie pour acheter la crème que le pharmacien va me proposer.

J’ai donc commencé à potasser mon sujet, et j’ai découvert qu’il existe deux types de protections solaires : les filtres chimiques et les filtres minéraux.

Quelle différence entre ces crèmes solaires ?

La différence entre les deux outre leur origine, vient de leur mode de protection contre les UVA et UVB.

  • Les filtres chimiques pénètrent dans la peau et réagissent avec elle face aux rayons du soleil en absorbant et transformant ces rayons en chaleur pour les neutraliser. Cette absorption n’est pas sans conséquence puisque  l’on observe des risques de réactions cutanées ou encore des modifications de l’équilibre hormonal chez l’Homme.
  • Les filtres minéraux qui réfléchissent les rayons du soleil, créant une véritable barrière protectrice en empêchant les rayons du soleil de pénétrer la peau.

Partant de là, c’est sans surprise que j’ai choisi une crème solaire avec filtre minéral.

J’ai consulté mon guide des Meilleurs Cosmétiques 2015-2016 et j’ai choisi la Crème solaire Bioregena classée N°2 (j’ai éliminé d’office la n°1 d’Etat Pur car une amie l’avait achetée puis rapportée car elle était trop pâteuse et extrêmement difficile à étaler).

J’avoue que cela n’a pas été simple de se la procurer, aucun magasin à proximité de chez moi ne la vendait et j’ai donc passé une commande sur internet, je n’ai pas pu éviter les frais de port :-(.

Ce que j’ai pensé de la crème solaire Bioregena :

Les + :

  • Protection 100% naturelle contre les UVA et UVB à base d’oxyde de zinc et de dioxyde de titane (origine minérale)
  • Texture un peu épaisse mais qui reste agréable à étaler
  • Laisse la peau confortable, pas de sensation collante

Les - :

  • Le prix 28,90€ / 100 ml
  • Manque de clarté sur l’étiquetage, où j’ai repéré la mention [nano] correspondant aux nanoparticules. Le fabriquant garanti toutefois qu’il n’y a pas de nano dans le produit fini.

Creme solaire plageNous l’avons testé avec mon fils et n’avons pas eu de coup de soleil :-)

Il faut dire que je fais très attention avec lui, « tartinage » de crème solaire en règle, nous évitons les heures les plus chaudes (11h-16h), nous avons des chapeaux et lunettes de soleil et il a une combinaison anti-UV (beaucoup plus efficace que la crème solaire mais qui laisse quand même un peu de peau exposée, la crème solaire reste donc indispensable).

Bon à savoir pour une exposition au soleil :

  • Eviter de vous exposer entre 11h et 16h où le soleil est le plus violent
  • Renouveler la crème solaire toutes les 2 h ou après la baignade même si elle est résistante à l’eau
  • Respecter les dates de péremption sur les flacons
  • Tenez compte du délai d’action des filtres après application : immédiat pour un filtre minéral, 20 min pour un filtre chimique
  • Pour les enfants mieux vaut les équiper avec des T-shirts ou combinaisons anti-UV beaucoup plus efficace contre les UV.

A très bientôt pour un autre test !

Emilie.

Site de vente crème solaire Bioregena