Bilan défi 40 pièces

Défi 40 pièces terminé. Et après ?

A la base, nous étions 3 copines (Sandrine, Hélène et moi) à vouloir changer nos habitudes en matière d’habillement. 3 profils différents mais une même envie : changer radicalement notre manière de consommer/d’envisager les vêtements. Pour nous tester, nous nous sommes lancées le défi de ne porter que 40 pièces pendant 3 mois pour vivre et mesurer rapidement l’impact d’un tel changement.

Avec un dressing qui débordait et la sensation de n’avoir jamais rien à me mettre, le sevrage s’annonçait difficile de mon côté. Mais la détermination était réelle.

shopaholic

Pour rappel :
-> Constat et tri
-> Les règles du défi
-> Impressions à mi-parcours

 Cela fait maintenant un mois que le défi est terminé. L’heure du bilan a sonné !

Témoignage de Sandrine :

Je suis toujours en vie !

Plein de positif :

  • Beaucoup moins de rangement de vêtements à faire.
  • On voit d’un seul coup d’œil toute notre garde-robe, même avec juste un œil ouvert le matin quand on vient de se réveiller.
  • Aucun problème au niveau des lessives, j’avais largement assez de choses, ma machine n’a ni fait de crise de manque ou d’overdose, nickel.
  • Beaucoup moins de temps dans les essayages du matin
  • J’avais peur qu’avec 2 pyjamas, j’allais faire des cauchemars et voir en boucle chaque semaine ces mêmes pelures. En fait pas du tout si ce sont 2 pyjamas : jolis et seyants !

Négatif :

  • 2 paires de chaussures m’ont manqué. « Rendez-moi mes bottes rouges, au secours… »
  • Je pense que j’augmenterai un peu la quantité, genre 50/60, mais on va voir, il peut y avoir plein de rebondissements et de surprises, quel suspens…

Ce que j’en retiendrai d’essentiel :

Pas de problème pour réduire la quantité à condition que les pièces soient nickels, selon 4 critères que j’ai fait mien, j’espère pour le restant de mes jours : envie mode du moment, confort, qualité, joli rendu.

Avant de faire le tri de ma garde robe pour ne garder que 40, j’avais passé du temps sur Pinterest pour savoir ce que j’allais avoir envie de porter comme style de vêtements. Je n’avais jamais fait ça avant. Quand je faisais les boutiques, j’achetais quand un vêtement me plaisait, sans penser avec quoi j’allais pouvoir le porter, l’accessoiriser… Et du coup, bien souvent je n’avais rien dans mes 54 846 pièces qui allait avec donc il restait caché au fond d’un tiroir ou coincé derrière une pile d’autre chose !

Maintenant l’essentiel de ma vie est : « est-ce que toi, petit bout de tissu tu resterais parmi les 40 ? ». Et là, ma vie a changé !

J’ai fait les soldes la semaine dernière et verdict, j’ai acheté 4 vêtements : c’était des recherches en fonction de ce qui m’avait manqué dans mes 40 et que j’avais ENVIE de porter, et PAS parce que je trouvais le vêtement magnifiquement irrésistible dans la boutique, parce qu’à ce rythme là, il faudrait de nouveau galoper, courir, sans plus perdre un instant chez Ikéa pour acquérir une ou deux nouveaux placards !

Je suis allée rechercher l’énorme carton dans lequel j’avais stocké tous les vêtements que j’avais mis de côté mais éliminé des 40 pièces et là, en l’ouvrant j’ai eu peur, vraiment. Peur d’être réenvahie, peur de ne pas savoir faire un tri, peur… Bon, je vous rassure tout de suite, tout s’est bien passé, il n’y a eu ni larme, ni victime. J’ai ressorti … 3 choses. Hallucinant !  J’aurais pensé être incapable de ça en revoyant toutes les jolies choses que j’ai, qui m’attendaient gentiment dans leur carton et que je n’avais pas pu mettre pendant 3 MOIS !

En fait, je me dis qu’il faut prolonger l’expérience encore un peu de temps pour que ce fonctionnement devienne automatique et pour éviter un retour en arrière, car je suis sur le bon chemin, jeune Padawan de la libération de l’objet que je suis !

Témoignage d’Hélène :

En positif :

  • 40 pièces : pas impossible à vivre en nombre de vêtements, peut-être 50 pour être plus confortable en choix et moins se lasser.
  • 3 collants et 5 paires de chaussettes : amplement suffisant ! Je conserve ce choix.
  • 2 pyjamas et une robe de chambre : pas de problème non plus. Une chemise de nuit en plus pour le plaisir mais ça n’est pas vital au quotidien.
  • 2 débardeurs : nickel pour faire l’oignon quand il fait froid ou que j’ai mis un haut léger. 3 serais plus confortable mais ça n’est pas indispensable.

En « A améliorer » :

  • Bien choisir ses pièces : pour moi, le choix était limité et je l’ai bien ressenti. A la différence de ce que vous dites de votre expérience, je me suis retrouvée souvent le matin à ne pas savoir quoi mettre, à ne pas avoir envie de remettre tel ou tel vêtement … Donc pas de gain de temps pour moi 🙁 Du coup, je viens de faire une razzia sur Ebay pour améliorer ma garde robe et conserver 40/50 pièces « bien choisies ».
  • Vêtements de sport : là c’est sûr il m’en faut plus que ce que j’avais prévu, surtout si j’en fais plus d’une fois par semaine et que la lessive n’est pas sèche.
  • 5 paires de chaussures dont sport = pas assez. Une de sport en plus et 2 paires à ajouter car elles m’ont manquée. Donc en tout 8 paires et ça sera bien.
  • Sacs à main : un de sport et un pour tous les jour : pas mal mais 2 sacs m’ont manqués (un marron en cuir et un noir) car celui de tous les jour était jaune/corail/gris. Un peu de neutre aurait été chouette.
  • Manteaux : Sur les 2 choisi pas de problème. Un noir ou gris neutre en plus aurait été plus agréable.

Finalement il n’y a pas de points « négatifs » dans cette expérience mais seulement « à améliorer » pour pouvoir continuer plus sereinement plus longtemps jusqu’à ne plus pouvoir s’en passer 😉

Mon témoignage :

Pendant quasiment 3 mois, le défi s’est parfaitement bien déroulé. Aucun soucis. La révélation. Mais à quelques jours de la fin, j’ai senti une lassitude. J’avais envie de renouveau, de nouveauté dans ma garde robe. Une fois le défi terminé, j’ai ouvert le placard où j’avais stocké le restant de mes affaires et je me suis jetée sur 2 hauts et un bas. A moiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!
Et puis c’est tout.
Ouf.
J’avais peur de retomber dans mes anciennes habitudes mais non. Elles sont bel et bien parties. Et c’est tant mieux !

Le positif :

  • Pas de prise de tête le matin car moins de choix
  • Moins de lessives, moins de pliage, moins de repassage, moins de rangement…C’est top !
  • Moins de dépenses, d’envies soudaines de chaussures (quoi ? c’est les soldes ?! j’arriiiiiiiiive !). Je n’ai acheté que 2 choses pour moi pendant les soldes (j’y crois à peine) : une paire de chaussons (que j’ai choisi made in France et de qualité pour durer) et une grosse veste  polaire cintrée. C’est tout ! Quand on sait le panier percé que je suis, c’est peu dire si je suis fière de moi 🙂
Le négatif :
  • J’ai remarqué que certains vêtements et accessoires s’étaient usés plus vite car je les portais et lavais plus souvent. Donc à l’avenir, choisir de la meilleure qualité.
  • On ne peut pas toujours prévoir comment va être la saison (hiver froid ou doux) et quels événements vont arriver. Certaines pièces n’ont donc presque pas servies. J’en ai même 4 qui n’ont pas servi du tout. Moralité : il faut mieux choisir ses pièces les plus courantes dans les 40 et laisser 5 ou 6 pièces à l’écart pour les circonstances particulières.
Conséquences de tout cela :
Les magasins et centres commerciaux sont devenus d’un ennui suprême pour moi. Plus aucun plaisir. Nada. Terminé.
Je n’ai plus d’objectif ou d’envie à satisfaire. OMG. J’ai vraiment changé !

Pendant cette période, j’ai eu 2 chaussettes qui se sont trouées. En temps normal, je n’aurais même pas réfléchi, j’aurais jeté illico presto les chaussettes défaillantes. Mais là, point du tout. Les malheureuses ont été rafistolées et sauvées de leur funeste destinée. Idem pour mes chaussons moumoute (ce genre là). Le dessous étant en genre de faux daim, après plusieurs années de bons et loyaux services, elles ont décidé à leur tour de se percer. D’abord impuissante face aux trous, j’ai finalement attrapé des ronds en feutrine qui servent à protéger les pieds des meubles du sol (pour éviter les rayures) et hop ! C’est reparti pour un tour.

En fait, ce que je retiens avant tout de ce défi c’est qu’il m’a permis de poser un regard nouveau sur ma manière de consommer les vêtements et accessoires. Il a cassé de nombreux automatismes et habitudes qui s’étaient installés sans même que je ne m’en aperçoive. D’un sens, je me sens libérée. Et ce qui était un défi s’est transformé en véritable mode de vie. Pas de retour en arrière. Définitivement, LESS IS MORE 🙂

Natalia.

3 réflexions sur “Défi 40 pièces terminé. Et après ?

  1. Dutilleul Costille dit :

    Donc expérience à retenir… Perso, je n’en suis pas encore à me lancer dedans mais je commence quand même le tri dans l’armoire (« tiens, j’ai ce truc dans mon armoire… pas mis depuis X années.. vais je le mettre ? non allez hop, recyclage / don ! »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *