Baume maison

Et si on testait un baume à lèvres maison ?

Suite à la découverte des composants de mon stick à lèvres Laino, je suis partie en quête d’un soin sans dérivés pétrochimiques (huiles minérales, silicones) ou autres réjouissances du même genre.

Oulala !

En grande surface, c’est mission impossible. Tous les soins trouvés avaient des ingrédients beurk-beurk. A croire qu’ils n’y a que les huiles minérales pour protéger la peau 🙁 J’ai donc rapidement dû me rendre à l’évidence : j’allais devoir le fabriquer moi-même.

Ni une, ni deux, me voilà en train de parcourir le web à la recherche de recettes. Après plusieurs minutes, je décide d’opter pour celle d’Antigone XXI. J’avais déjà tous les ingrédients.
Voici  ce qu’elle propose :

Pour 10 ml. de produit  

Ingrédients  :

  • 5 g ou 5 ml [1/2 tsp] de beurre de karité
  • 5 g/ml [1/2 tsp] d’huile de noyau d’abricot
  • 2 g. [1/2 tsp] de cire de candelilla (ou autre cire végétale)*
  • 2 gouttes d’huile de germe de blé (ou vit. E)
  • 2-3 gouttes d’HE de vanille
    Ces proportions sont parfaites pour un baume en stick, notamment. Si vous voulez un résultat plus crémeux (proche du gloss), diminuez un peu la part de cire végétale.

J’ai réalisé la version crémeuse, proche du gloss car j’avais acheté un contenant exprès pour cela. J’avoue, je n’aime pas  mettre mes doigts dans un pot pour les mettre ensuite sur mes lèvres. Dans les transports en commun ce n’est pas génial. Donc, j’ai diminué les proportions de cire de candelilla. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le juste dosage a été difficile à trouver. Ma 1ère mouture était toujours trop compacte pour mon contenant. J’ai donc dû improviser et rajouter des huiles (au passage, j’en ai profité pour rajouter de l’huile d’avocat et de l’huile de sésame que j’affectionne car régénérantes, assouplissantes et protectrices pour la peau). Finalement, au bout d’un moment, j’ai fini par trouver la texture recherchée. Seul hic : je ne suis donc pas en mesure de vous donner les proportions exactes. J’ai fait à l’œil 😛

N’étant pas une grande fan de vanille, j’ai décidé de remplacer l’HE de vanille par de l’HE de menthe poivrée pour obtenir un effet fraîcheur (j’avais le souvenir d’un baume Carmex qui était agréablement frais).

Voici en images les étapes.

On pèse.

Baume maison

On fait fondre au bain marie.

Baume à lèvres maison

On remplit le contenant à l’aide d’un entonnoir.

Baume à lèvres maison

Et tadaaa !

Baume à lèvres maison

Verdict ?

Le baume est facile à appliquer et nourrissant. Mes lèvres sont douces. Pour le moment, elles ne sont pas extrêmement gercées  donc difficile de vous dire si cela est méga efficace. Le crash test complet aura donc lieu cet hier. L’effet HE de menthe poivrée est moins prononcé que ce que j’aurais souhaité. Peut-être que 2 gouttes de plus auraient été les bienvenues d’autant que j’ai au final eu plus de quantité en rajoutant des huiles supplémentaires pour diluer la préparation. Le baume a un petit goût indéfinissable dû au mélange d’huiles. Peut-être que finalement il n’aurait pas fallu rajouter d’autres huiles que celles de la recette originale ? Je ne sais pas. Ca ne me dérange pas tant que ça en fait. Ce n’est vraiment qu’au moment de l’application.
En tout cas, j’ai trouvé que fabriquer son baume à lèvres était facile et surtout j’apprécie de savoir exactement ce qu’il y a dedans. Surtout pour un produit que j’avale forcément un peu en passant ma langue sur les lèvres. Zéro compromis là-dessus !

Et vous ? C’est quoi votre secret pour avoir des lèvres bien protégées ? Allez, partagez avec nous vos recettes secrètes 😉

Natalia.

Une réflexion sur “Et si on testait un baume à lèvres maison ?

  1. Natalia dit :

    Je partage à toutes fins utiles un petit commentaire intéressant reçu dans ma boite mail :

    Bonjour et merci pour la recette de baume à lèvres, ça nous a donné envie de tester des recettes moins solides que celles que l’on a essayé pour le moment.
    Ceci dit, on continuera à utiliser plutôt de la cire d’abeilles parce qu’on adore le film protecteur qu’elle laisse sur les lèvres 😉
    On voulait juste faire deux, trois petites remarques sur la recette sans forcément le faire en commentaire.
    Tout d’abord, l’HE de Vanille n’existe pas vraiment, c’est plutôt un absolu et c’est par extension qu’on appelle ça une huile essentielle.
    Ensuite, pour le goût, c’est peut être l’huile d’avocats, qui a un goût assez prononcé et comme visiblement, elle n’a pas du tout été chauffée dans votre recette, le goût ressort encore plus.
    Dernière chose, l’HE de menthe poivrée est un super choix (mais ça c’est subjectif) et vous pouvez aller jusqu’à 6 ou 7 gouttes dans cette préparation sans aucun problème même si la peau des lèvres est très fine et que, du coup, certaines HE sont plutôt agressives.
    A bientôt,
    La BeCos{E]’s team

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *