Et si on testait 5 petits gestes ? #3

La recherche des petits gestes continue.

Dans mes 2 précédents articles dédiés à la chasse au gaspillage (ici et ), je vous parlais de choses vraiment toutes simples à mettre en place. En avez-vous essayé ?

Ici, on continue. Tout n’est pas toujours évident. Je dois parfois négocier avec mon homme pour le convaincre que nos habitudes peuvent être changées facilement. Vous auriez dû voir sa tête quand je lui ai annoncé nous allions complètement arrêter l’essuie-tout ! Mais au final, tout se passe bien. Je vais d’ailleurs tout de suite vous expliquer par quoi on l’a remplacé 😉

1 – Essuie-tout :
Lingettes ménage

Ce brave essuie-tout est entré quand nos vies et dans nos habitudes tellement facilement et sournoisement. C’est pourtant bien dommage car, tout comme pour ses petits camarades les mouchoirs, sa production n’est pas anodine. Elle entraîne un traitement chimique non neutre pour l’homme, des émissions de soufre et de CO2 pendant sa fabrication,  et surtout l’abattage d’arbres pour créer la fibre de cellulose. L’essuie-tout en fibre recyclée est déjà un bon début mais pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? L’éponge ? Personnellement, je trouve qu’elle se dégrade rapidement et nécessite d’être rachetée.  Alors ma solution à la maison ce sont les lingettes en fibre de bambou. Je les utilise pour le ménage, pour essuyer les mains de ma fille, je me mouche même dedans en attendant de confectionner des mouchoirs. Je les stocke dans une boite et quand celle-ci est pleine, je mets tout au lave linge (même principe que les lingettes pour bébé). Elles peuvent passer au sèche linge. La semaine dernière, je peignais un mur chez nous. Je les ai utilisées pour essayer des gouttes tombées par terre et mes mains. Après lavage, elles étaient à nouveau opérationnelles. J’apprécie !

2- Mouchoirs :

Mouchoirs tissus

Voici un point qui me tient à cœur et sur lequel mon mari a plus de réserves. Remplacer les mouchoirs jetables par des mouchoirs en tissu lui donne vraiment l’image d’un grand retour en arrière. Et surtout, reste l’éternelle question des microbes que l’on garde sur soi. Pour le moment, nous n’avons pas encore sauté le pas. J’ai mis des tissus de côté pour en confectionner. A la maison, cela me semble easy-easy (même principe que les lingettes). A l’extérieur… Je ne sais trop quoi en penser. Quelques pistes là : http://www.consoglobe.com/mouchoir-papier-vs-mouchoir-tissu-3916-cg

 

3 – Factures, relevés etc. :

DématérialisationGeste ultra facile : dématérialiser ses factures et relevés.  Moins de papier gaspillé, moins de paperasse à trier et ranger.

4 – Boire en déplacement :

Gourde inox

Plus jeune, peut-être avez-vous connu l’ancêtre de la bouteille en plastique : la gourde. Un peu plus lourde mais tellement plus écologique et économique. Préférez-la en inox, légère et robuste, elle durera toute la vie. en plus, elle permet de garder l’eau fraîche. les enfants adorent ! Des idées : http://www.sans-bpa.com/903-inox

5 – Faire le plein d’essence :

Plein d'essence
J’a lu qu’il fallait faire le plein d’essence quand le réservoir était  à moitié plein. « Plus le réservoir est plein, moins il reste d’air (et moins votre essence s’évapore). Le carburant s’évapore plus vite que vous ne le pensez « . Source http://www.consoglobe.com/carburant-astuces-economiser-2563-cg#B3Z1L8q2W6BsL0xP.99

Et vous ? C’est quoi vos petits gestes ?

NATALIA.

Et si on testait 5 petits gestes ? #2

Comme je le disais ici, depuis quelques mois, j’essaie de trouver des petits gestes pour mieux consommer/créer moins de déchets/gâcher moins de ressources  etc.

Voici 5 nouveaux petits gestes faciles à appliquer au quotidien.

1 – Lingettes/cotons pour bébé :
lingettes bébé

Finis les consommables quotidiens pour nettoyer les fesses de bébé (ou même son visage) ! J’utilise des lingettes lavables en tissus depuis le début (21 mois). Vous pouvez en trouver de toute sorte sur internet (en bambou, coton, polaire…). D’ailleurs, j’avais lu qu’un plaid en polaire du type Ikea  à 2,50€ pouvait faire l’affaire. Il suffit de le découper en carrés de la taille désirée et le tour est joué ! La matière ne s’effiloche pas donc pas besoin de coutures.  Bref.
Les lingettes lavables ne sont pas du tout compliquées à utiliser. Les miennes sont hyper basiques en coton. Je stocke celles qui sont sales dans une petite boite en plastique dans laquelle je positionne un filet de lavage. Une fois par semaine environ, je sors le filet, le referme et direction la machine. Un petit nettoyage de la boite en plastique et ça repart. Je réalise une belle économie et surtout je ne consomme ni cotons (qui ont nécessité un traitement chimique) ni lingettes avec plein de trucs dessus et surtout non biodégradables. Des avis d’utilisatrices ici et .
Photo ©lilinappy.fr

2- Café :

Café écolo

Mon mari aime le bon café. A l’occasion du décès de notre Senséo, on a décidé de ne plus acheter de machines à dosettes. C’est tellement cher et peu écologique ! On ne voulait pas non plus de machine à filtre (encore des consommables !). A la place, on a acheté un percolateur pas cher sur LeBoncoin. Du coup, mon mari peut se faire plaisir sur le choix du café en allant dans une brûlerie acheter du café en vrac fraîchement moulu.
Un peu plus tard, on nous a offert une cafetière italienne. Vous savez ce truc en métal complètement rétro. Et bien ça marche super bien ! En matière d’écologie, c’est probablement l’idéal car si vous en achetez une de qualité, elle pourra durer des années voire toute la vie. Pas de pièces électriques = pas de panne !  CQDF. Hop un exemple ici.

3 – Thé :
 Thé en vrac

Moi, mon moment de plaisir c’est le matin avec ma grande tasse de thé. Et le soir aussi. Et un peu dans la journée. Bref, je suis une grande buveuse de thé. Pendant longtemps, j’ai pris du thé en sachet. Mais maintenant, j’achète du thé en vrac et utilise une boule ou pince à thé. Déjà, rien que le thé en vrac en boite du supermarché du coin coûte entre 30% et 40% moins cher au kilo comparé au même thé en sachets ! L’idéal reste les magasins spécialisées avec du vrai vrac. Là je ne suis pas sûre que ce soit moins cher. C’est mon étape d’après.

4 – Magazines :

magazines

Fût un temps où je consommais beaucoup beaucoup BEAUCOUP de magazines papier. Ca allait bien avec ma vie de superconsommatrice. Sauf que… Ils traînaient pendant des mois dans notre appartement ou au bureau, j’avais beau en donner, j’avais sans cesse cette impression de gâchis. Jusqu’au jour où tous mes abonnements sont arrivés à expiration et j’ai décidé de passer au numérique. J’ai donc essayé le site www.relay.com qui m’a définitivement convaincu. J’ai plusieurs fois eu des codes réduction pour acheter 10 magazines pour moins de 10€. Même ceux à 5€ comptaient comme 1 magazine ! Le gros avantage c’est qu’on peut les stocker sans que cela ne prenne de place chez soi. Je peux les emmener partout sans encombrement grâce à ma tablette. L’inconvénient c’est qu’ils sont moins agréable à lire. Mais finalement, vu toute la pub qu’il y a dedans et le nombre d’articles qui m’intéressent dans un numéro… je m’y retrouve. Et joie bonheur, depuis l’année dernière, j’ai découvert que la bibliothèque de ma ville avait un abonnement au site https://pro.lekiosk.com de sorte que ma carte d’adhérente me permet aujourd’hui de lire tous les magazines proposés gratuitement ! Renseignez-vous auprès de votre bibliothèque 😉

5 – Bain vs douche :

bain vs douche

Chez nous, la douche est reine avec un impératif : moins de 5 min. Perso, ma douche doit prendre environ 2 minutes. D’autant plus que je n’utilise plus des tonnes de produits comme avant. J’ai un savon pour le corps et un pour les cheveux. C’est tout. Ca va donc très vite. Pour mon mari c’est un peu plus difficile car il apprécie de prendre son temps, de se « réveiller sous la douche » comme il dit. Du coup, il a installé un minuteur. C’est très efficace 😛
Concernant les économies, différents chiffres circulent sur internet mais au global, prendre des douches plutôt que des bains c’est entre 150€ et 180€ d’économie sur l’année pour une personne (plus d’infos ici et  et encore ). Cela peut être plus si vous avez des équipements adaptés aux économies d’eau du type mitigeur, embout économiseur etc. Cela fait donc faire des économies en eau et en électricité, mais aussi cela engendre moins d’épuration des eaux usées (produits chimiques blablabla).

Ca vous parle tous ces petits gestes ? J’en ai plein d’autres en stock mais j’aimerais bien connaitre les vôtres 🙂

NATALIA.

Et si on testait 5 petits gestes ? #1

Depuis quelques mois maintenant, j’essaie d’adapter ma consommation. Je cherche les petits gestes auxquels je ne pense pas spontanément à cause de mes habitudes.

Alors pourquoi en changer ? Principalement pour créer moins de déchets mais également moins de production inutile en amont source d’épuisement des ressources de notre planète et de pollution (sol, air, eau).

Ces nouveaux gestes, qui ont fait leur apparition dans ma vie et celle de ma petite famille, je les partage avec vous aujourd’hui.

1 – Les cotons :
Cotons

Finis ces petits consommables quotidiens pour me démaquiller ! Comme je vous l’expliquais ici, j’utilise des petits disques en tissus (coton ou microfibre, j’ai plusieurs sortes). Je réalise une économie et je ne consomme plus de de coton qui a nécessité un traitement chimique. Il parait qu’on peut aussi se démaquiller aux doigts mais je n’ai pas trouvé le bon soin pour cela car mes yeux n’ont pas aimé.

2- L’Eau:

eau

Jusqu’à peu, on ne buvait que de l’eau minérale ou filtrée dans notre carafe filtrante. Pour quel intérêt ? L’eau en bouteille a certes des minéraux mais je les retrouve dans mon alimentation. Quant à la carafe filtrante, après réflexion, je cherche encore son utilité. Pourquoi filtrer le calcaire source de calcium ? Maintenant, on met de l’eau du robinet dans une bouteille en verre. Et pour le goût de l’eau, je la mets au frigo et le tour est joué. J’aime même y ajouter quelques gouttes de citron.

3 – brumisateur d’eau :
spay

Quand il fait chaud, le réflexe est souvent de dégainer l’aérosol d’eau, notamment pour bébé. Après réflexion, une bouteille qui fait spray, réutilisable à l’infini, fait largement l’affaire. Certes , cela ne donne pas une petite brume mais le but est de rafraîchir non ?

4 – Pubs :

publicitésDepuis quelques mois, j’ai noté une recrudescence de publicités papier dans notre boite aux lettres. Jusqu’à peu, je faisais le tri, je regardais celles des enseignes chez qui je vais régulièrement mes courses, j’entourais les bonnes affaires et j’allais ensuite faire mes courses. Du coup, ça me prenait du temps, les prospectus traînaient dans notre salon des jours entiers et puis surtout, au final, cela gâchait beaucoup de papier.  Faisant régulièrement mes courses au drive (je vous en ai parlé ) et ne voulant plus perdre mon temps, j’ai décidé de mettre un autocollant « stop pub« . Simple et efficace. Et la cerise sur le gâteau c’est que je suis moins tentée par d’autres choses 🙂

5 – Sacs :

sacCombien, mais combien de fois je me suis retrouvée à la caisse sans sac car oublié dans le coffre de ma voiture ou chez moi ? A chaque fois, j’ai dû racheter un sac en caisse. Raaah c’est rageant. Maintenant, j’ai un sac en toile pliable dans mes 2-3 sacs à main du moment ! Je ne suis jamais prise au dépourvu.

Voilà pour ces 5 petits gestes tous simples. Le mois prochain, je partagerai d’autres gestes et encore et encore 🙂 J’espère en découvrir toujours plus pour améliorer mes habitudes de consommation et les transmettre à ma fille.

Et vous ? C’est quoi vos petits gestes ?

Natalia.