40 jours de défi 40 pièces : je continue ou j’arrête ?

Cela fait maintenant un peu plus d’un mois que je me suis lancée dans le défi 40 pièces.
Pour rappel, les règles sont simples : 40 vêtements pendant 3 mois avec comme objectif de désencombrer ma vie et surtout de voir ce que cela fait de vivre avec une garde robe réduite. A l’origine, ma motivation était simple : avoir moins de vêtements et accessoires à laver et ranger (moins de tâches ménagères quoi) et moins de prise de tête chaque matin. Après un tri monumental dans ma penderie (j’ai vendu mais surtout beaucoup beaucoup donné), j’ai enfin pu y voir plus clair et choisir les fameuses pièces qui font mon quotidien depuis 40 jours.

 

Désencombrement

Démarrage calme : vêtements mis dans une benne Relay

Les choses sérieuses : Vêtements donnés au Secours Populaire

Les choses sérieuses : Vêtements donnés au Secours Populaire

 

Mes 40 pièces

Mes 40 pièces

Maintenant que vous (re)savez tout, je vais vous dire comment se passe ce défi et si je suis au bord du craquage.
Le défi se passe… Très bien ! Et je ne suis nullement proche du craquage 🙂 C’est même l’inverse. Je suis plus que jamais motivée et cette nouvelle manière de vivre me plait beaucoup pour le moment. Je trouve que 40 pièces c’est juste bien. Par contre, j’ai déjà utilisé mon joker pour switcher la seule robe que j’avais gardée pour une parka un peu plus tout terrain que mes 2 manteaux de ville. Je n’avais pas forcément anticipé les week-ends à la campagne… Tant pis, je réintégrerai la robe au printemps 😛

Et mon objectif de faire moins de lessives ?

A ce stade, je constate avec joie que je fais effectivement moins de lessives. Comment est-ce possible avec moins de vêtements ?

En fait, il y a deux choses qui ont fondamentalement changé dans ma vie depuis quelques mois :

  1. Je fabrique mon déo et celui-ci est d’une efficacité redoutable ! (j’utilise la recette du déo solide d’Antigonne XXI avec de la cire végétale comme précisé après l’édit. Emilie avait déjà testé la version en pâte ici) Tellement, que je peux porter un sous-pull plusieurs fois (3 fois en moyenne) sans qu’il ne sente mauvais. Il sent même bon ! Non, ce n’est pas sale 😉 Ce qui m’amène à mon deuxième point…
  2. Je me suis rendue compte qu’avant ce défi (et ce déo) je consommais mes vêtements dans un esprit « jetable », sans me demander s’ils étaient effectivement sales. Vue la quantité de vêtements, si je voulais pouvoir tout porter (ce que je ne faisais pas), il fallait bien que la rotation se fasse rapidement. Pourtant, la plupart de mes vêtements n’étaient pas sales au bout d’une journée ! Alors pourquoi les mettre à la machine ? Peut-être parce qu’il y a cette idée qui circule que pour être propre il faut changer de vêtements tous les jours. Bin en fait… non 🙂

Côté prise de tête, je peux dire que je passe effectivement beaucoup moins de temps à choisir mes vêtements car, en un clin d’œil, je vois tout ce que j’ai à ma disposition. Par ailleurs, je n’ai pas (encore ?) l’impression de tourner en rond. Donc en fait… TOUT VA BIEN ! 🙂

L’étape d’après serait de faire pareil pour ma fille de 2 ans. Comme on nous donne beaucoup de vêtements, et que j’en achète aussi quelques uns (surtout en brocante) pour qu’ils soient à mon goût, notre fille se retrouve avec une armoire pleine à craquer. L’équation : beaucoup de lessives + beaucoup de rangement + beaucoup de tri = au secours ! ne me plait des masses.
Et jusqu’à peu, j’avais le même travers que pour moi. Une tenue = une journée. Alors certes, les enfants se salissent plus que nous adultes mais tout n’est pas toujours sale. Mais il suffisait que ses vêtements sentent la nourriture (notre nounou cuisine beaucoup avec des épices) pour que je mette tout à la machine. Raah les habitudes !
Mais ça, c’est fini. A l’avenir, je ferai un tri en amont des vêtements que l’on nous donnera pour ne pas me retrouver avec autant de choses. Ce qui ne sera pas gardé sera donné et la boucle sera bouclée. Inutile de donner à ma fille le mauvais exemple 😛

Voilà pour ce petit point à presque mi-parcours.

Je suis prête à attaquer les prochaines semaines et je pense que ce défi n’est pas prêt de s’arrêter 😉

Natalia.

 

4 réflexions sur “40 jours de défi 40 pièces : je continue ou j’arrête ?

  1. Thierry ZD dit :

    Bonsoir. J’adore l’etat d’esprit zéro déchet et cette route vers le minimalisme.
    Je suis aussi dans ma période « dons », qui m’apporte beaucoup de bonheur en retour.
    Remplacer  » j’ai acheté  » par « j’ai donné », est très agréable.
    Pour continuation vers le ZD.
    Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *